">

L’AFCDP a organisé le mercredi 26 septembre 2018 une conférence téléphonique gratuite dédiée aux DPO de Collectivités.

Sous l’animation de Virginie LANGLET (DPO du Conseil départemental des Alpes-Maritimes et Administratrice de l’AFCDP), Marie-Thérèse ROUX (DPO de l’établissement public territorial Grand-Orly Seine Bièvre) et Philippe BOST (DPO de Clermont Métropole) ont témoigné des premiers mois depuis l’entrée en application du RGPD et ont débattu des nombreuses questions qui se posent aux Délégués à la protection des données désignés au sein de Collectivités pour les mener sur le chemin de la conformité RGPD.

POUR ECOUTER (ou ré-écouter) L’ENREGISTREMENT DE CETTE CONFERENCE TELEPHONIQUE

Les personnes qui ont suivi la conférence en direct n’ont qu’à indiquer leur adresse email pour accéder directement à l’enregistrement. Les autres doivent renseigner leur nom, prénom et adresse email avant d’accéder directement et immédiatement à l’enregistrement. Si vous n’y êtes pas déjà abonné, vous recevrez à la suite de votre inscription la lettre de veille gratuite « L’Actualité des données personnelles »

Compte rendu de la Conférence Téléphonique

Internalisation de la fonction de DPO ? Mutualisation ? Appel au privé ? À l’approche des derniers arbitrages sur le budget primitif 2019 – à l’heure où les collectivités sont « sur le grill » en termes de recettes – cette question est prégnante. Pour éviter que l’effort initial de conformité ne s’essouffle, ne faudrait-il pas bâtir des plans pluriannuels d’investissement pour conserver dans la durée la qualité de la gestion des données personnelles au sein des collectivités ? Des budgets seront-ils votés afin de réaliser les analyses d’impacts sur les traitements les plus importants ? Seront-ils retenus lors des arbitrages des élus ? Des questions se posent également concernant l’acquisition des compétences et des connaissances pour les DPO internes : comment éviter des « DPO de courtoisie » ?

Les participants commenteront également les résultats du sondage que l’AFCDP a mené courant septembre auprès des DPO de Collectivités à l’invitation de la CNIL, « Collectivités : quel accompagnement attendez-vous de la CNIL dans le cadre du RGPD ? ». Quelles sont les thématiques qui soulèvent le plus de difficultés en pratique ? Quels sont les sujets sur lesquels les DPO attendent des précisions et de l’aide de la part de la CNIL ?

Marie-Thérèse ROUX (membre AFCDP), a été récemment désignée Délégué à la protection des données pour un établissement public territorial regroupant 24 communes (elle a mis en place et anime un groupe d’échange entre celles-ci) et a signé, avec son responsable de traitement, la Charte de déontologie du DPO, tandis que Philippe BOST (membre AFCDP), est le Délégué à la protection des données mutualisé de plus d’une vingtaine d’organismes : Clermont Métropole, Centre de Gestion du Puy de Dôme, une dizaine de communes membres, une dizaine de CCAS et deux syndicats (Gaz/Electricité, Transport), est fervent partisan de la mutualisation de la fonction afin de réduire une charge qui est considérée comme lourde pour des organismes qui font déjà face à de nombreuses autres obligations règlementaires ou de service public : il a conçu un « Pack Informatique et Libertés » et animé des sessions d’informations aux communes.

[Créée en 2004, l’AFCDP (Association Française des Correspondants à la protection des Données Personnelles), regroupe plus 1.300 membres et 3.700 professionnels de la conformité RGPD et Informatique et Libertés et compte de nombreuses Collectivités parmi ses adhérents.





Agenda

20 novembre 2018
Repas mensuel parisien

23 novembre 2018
Conférence AFCDP/PACA

26 novembre 2018
Réunion du groupe "DPO externe"

27 novembre 2018
Réunion du groupe AFCDP Martinique

30 novembre 2018
Première réunion du groupe FALC

3 décembre 2018
Réunion du groupe "Banques et Finances"

14 décembre 2018
Réunion du groupe AFCDP Toulouse

16 janvier 2019
13è Université des DPO - Paris